Publié le

Rascoui

Site multiniveaux avec une faune et une flore riche et variée, des roches à contourner, des passages étroits propices aux rencontres les plus étonnantes. Grandes cigales, et tous types de nudibranches  se trouvent sur ce site à présenter plus particulièrement aux plongeurs curieux et fouineurs… par exemple à nos amis photographes.

Pour les plongeurs au-delà de 20 mètres, dissimulées sous les gorgones, il est fréquent de rencontrer  des murènes, et parfois de gros chapons.

Publié le

Sec à Merlot

Le Sec à Merlot offre une superbe plongée de pleine eau. Sûrement une des plus belles de la région.
Dans les cavités dissimulées sous les gorgones bleues vivent des murènes, des congres et parfois de gros chapons.
Les plongeurs confirmés auront le bonheur d’évoluer dans un relief exceptionnel, au milieu des groupes de sars, à la recherche d’un Saint-Pierre, poisson assez fréquent sur ce site, et seul le manque d’air les obligera à remonter !

Publié le

Pointe Caussinière

Site plébiscité, multiniveaux, avec un beau plateau, riche en posidonie, poulpes, poissons de roches, sur lequel il n’est pas rare de croiser les barracudas sur 6 mètres, et un beau tombant, avec 45 mètres au sable, sur lequel langoustes, murènes, mérous, nudibranches sont légions.
En accessoire, un tuyau colonisé de magnifiques gorgones conduit à une petite épave sur 55 mètres dans le sable.
La position de ce site en pointe du Cap Ferrat permet d’espérer le plus souvent une très belle visibilité, sans souffrir de courant.
Pour beaucoup, le site de plongée idéal…

Publié le

Roche du Sémaphore

Une plongée riche à une cinquantaine de mètres du tombant de la grotte du sémaphore.
Une descente dans le bleu permet d’arriver sur le dessus de la roche, sur 44 mètres, avec le sable à 58 mètres, et entre les deux, la vie, abondante, avec langoustes, chapons, crevettes, mostelles dans les cavités, murènes… Tout ce que l’on peut espérer d’une roche profonde.
Une très belle plongée qui n’est jamais décevante.

Publié le

Crau de Nao

Jolie roche, accessible tous niveaux, qui réserve souvent de belles rencontres : raies, mérous, barracudas, poulpes, corbs, seiches …
Les restes d’une  petite épave sont visibles dans le sable, si! là! Près du homard !

Publié le

Tombant de la Grotte

Sur ce site très poissonneux, toutes les rencontres sont possibles : mérous, barracudas, sars, daurades, raies, dentis, poissons lune (c’est quand même plus rare), bancs d’anchois, de saupes et  bien d’autres encore.
Aux alentours des 30 mètres, pour les plongeurs confirmés, se trouve une cavité au sein de laquelle quelques langoustes ont élu domicile. Vers 9 mètres, une petite grotte étroite agrémente joliment la plongée. Une mostelle attend dans le fond ceux qui oseront s’y aventurer…
Une plongée à ne pas louper.